ISOLEMENT

Ils s’appellent. Ils se sentent. Cela fait des années qu’ils se cherchent.

De doute, on s’en doute, toujours ailleurs, comme si ce n’était pas un hasard.

Lire la suite « ISOLEMENT »

ON DIT DES CHOSES

Même l’image que nous avons de nous est sans fond

Je me fous de vos jeux de société

Je n’en suis pas

Je suis en dehors à ce que vous dites

Un peu con

La haine se reporte sur nous même

 

Et je demande pourquoi

On nous dit des choses

On nous en fait faire

Convictions de ceux qui posent

Et restent à leur affaire

 

Je lèche mes plaies à défaut de les guérir

Ou bien je les infecte par défaut de mourir

 

Et toi ?

T’as le cerveau bio ?

CONTRAT

Jeux pour l’Inde dans la nuit
Mais là c’était l’Afrique entière
Le Maghreb
Et Lorient
Je bourlingue dans la nuit
J’ai croisé un mec que j’ai appelé contrat avec un grand C
Mais comme je suis bouché de cérumen
Le fait est qu’il s’appelait Gontran
Son regard d’autre part le faisait mentir sur son prénom
Je veux dire qu’il avait certainement toute la journée et la nuit aussi de contrôle au faciès
Bref il étaient plusieurs
Lui et sa bande
Je les avais accosté
Comme souvent pour leur parler de poésie
Ces gamins ne pouvaient pas comprendre
À part Contrat
Il n’était pas dans le verbe
Il écoutait il observait
Un regard intelligent
Dans lequel je plongeai mes yeux
Je veux dire un mec qui avait besoin de parler
Je veux parler du coup des mots
De ce que cela coûte aussi
Dans ce siècle parler de poésie
Contrat avec compris
Au bout peut-être d’une heure
Une heure de silence de sa part
Il m’a posé une simple question
Et j’ai répondu ce qu’il avait compris

AVOIR DU COEUR (reupload)

Cette vidéo date de mon ancien compte, mais j’ai toujours des choses à dire sur le cœur,, je ne vis et n’ai vécu que pour le cœur. « A cœur vaillant, rien d’impossible » Même si j’ai beaucoup maigri depuis .. malgré tout ? l’espoir est là chaque jour, chaque nuit. Le cœur n’est pas un caprice.. et encore moins à mon âge..

JE PRECISE

Pas besoin de likes trop rapides, ni de reconnaissance.

Si tu as envie de me connaître ?

Si tu veux me sonder ?

Ce sera beaucoup mieux

Sans clientélisme

Je serai là

Sans l’absurde et pseudo consolation des likes..

Je m’en remets à l’esprit.

 

Dernier Endormi ou ? Marc..

CE QUI FUT SON ARRÊT DE MORT

dents

(Ceci est une esquisse de nouvelle, écrite dans le cadre des ateliers d’écriture en ligne de François Bon, même si je ne vais jamais jusqu’au bout. C’est une fiction mêlée de réel bien évidemment. Cherchez François sur vos moteurs de recherche, IL EST PARTOUT et il porte bien son nom de famille, je le connais depuis quelques années)

 

CE QUI FUT SON ARRÊT DE MORT

Lire la suite « CE QUI FUT SON ARRÊT DE MORT »

DERNIER ENDORMI–CEUX D’EN HAUT ET CEUX D’EN BAS (situation du handicap en France)

Regarde bien mes dents, tu comprendras que les soins les plus élémentaires et crever la dalle ce week end de Pâques alors qu’il y a du fric sur mon compte… je ne me drogue pas (précision parce-que cette chanson était destinée à un spectacle contre la drogue), j’ai pas les moyens, ni la folie destructrice pour me droguer. C’est juste la banque qui bloque ma carte comme chaque semaine, voire plusieurs fois par semaine.

DES CORPS

Elles passent en boucles. Combien de fois et ? pour combien de temps ? Inutile de compter.

Prendre une douche aux gouttes de rosée et quelques perles étranges.

La chaleur du sang qui boue sous le crâne et l’implant faisant corps avec les alvéoles auditives et les élasticités de la bulle.

La Terre était noire en dessous et ? j’évoluai dans des sphères flottaisons, ni en haut, ni en bas, nulle part en tout.

Lire la suite « DES CORPS »

LES DEUX ERIC QUI NE SE CONNAISSAIENT PAS ET MOI NON PLUS

D.E.

J’écrirai le temps de la vidéo, fut-ce mon commentaire un peu trop long, mais tant, partis aussi chez nous, un mur, un montagnard, et Paris qui nous chie dessus quand on a tant déménagé quelque soit le sens de « déménager, je connais les gens Lire la suite « LES DEUX ERIC QUI NE SE CONNAISSAIENT PAS ET MOI NON PLUS »