IL Y A DES PAS DE FEMMES

Il y a des pas de femmes que le bitume fait résonner à mes oreilles comme une divine musique comme un appel aux aventures même les plus dangereuses comme sortir de la routine comme avoir le courage d’aller plus loin mais je ne vois pas son visage à cette femme plurielle ses aiguilles de talons qui transpercent de part en part l’envie aussi de composer une petite fugue échapper au quotidien l’aventure je te dis après dix ans ici assis sur cette chaise devant le même bureau

Lyon

1er Mars 2018

Et la voyante qui se fout de ma gueule..

Énergie
Notion
Message
Action
Mouvement
Attitude
Instinct
Équilibre
Décision
Attente
Projet
Bénédiction
Lumière
Naissance
Nouvelle vie
Remise en question
Événement
Phase
Pause
Objectif
Conscience
Introspection
Guérison
Bonheur
Préparation
Nouvelle porte
Organisation
Résonner
Travailler
Direction
Récompenser
Changement
Boucle
Sensation
Obstacle
Effort
Encouragement
Souhait
Persévérer
Reconvertir
Dépasser
Surpasser
Signe
Bélier

Et la voyante qui se fout de ma gueule..

AVIS DE RECHERCHE … SUITE … LE CROISIC

Via « le dessous des mots »

Le dessous des mots

Bon jour à tous,

Je reviens vers vous suite à la disparition de mon frère aîné.

La gendarmerie a retrouvé sa voiture dans la commune du Croisic, bord de mer,

avenue de la Pierre Longue, à l’endroit du Moulin de Penn Avel.

Pour l’instant, il n’a pas été retrouvé.

Ainsi, (en lien avec la gendarmerie) je souhaite partager un autre flyers ciblé sur la côte atlantique.

Si vous le souhaitez, faites-le partager.

Je tiens à vous remercier, tous, pour votre aide et soutien.

Max-Louis MARCETTEAU

ms_avis_recherche_croisic ms_avis_recherche_croisic

Voir l’article original

A propos d’une vidéo de Milène Tournier

DERNIER ENDORMI

DERNIER ENDORMI il y a 1 seconde

Je suis l’ami des paumés, des déshérités, j’y ai beaucoup gagné et ? tant d’amour à donner. Toujours et encore, même au-delà de l’expression du corps. (Pardonne-moi, je vais copier ma réaction à ta vidéo sur mon blog ; c’est venu comme ça, mais ? je pense qu’elle est à l’essence de la poésie)

AU NOM DE MON PÈRE

Et puis tu vois après avoir fait son tour de réseaux sociaux ces trucs qui moussent il s’en était remis à son vieux père celui qui dans les lois de la nature allait passer avant lui il lui avait dit je t’aime bien évidemment il n’était pas ingrat ce mec-là il reconnaissait qu’il était encore vivant grâce à quelques lectures peut-être et certainement une bonne éducation quoi qu’il en ai dit quand il était adolescent et puis il avait pleuré longuement et il était en train de pleurer tout de suite tout en dictant sur une application les mots qu’il aurait pu écrire à la main mais il lui avait déjà avoué les yeux dans les yeux : JE T’AIME

Lyon 12 Janvier 2019

C’est drôle ce rêve

Viens d’apprendre qu’on finit bien sûr. Tu me passes le briquet si tu l’as, merci ! C’est un peu mouillé encore ; chat mouillé craint les hot-dogs. Ne t’inquiète pas il ne répond qu’à ma voix j’ai trouvé le motif qui sent bon, je sollicite.

Je lui demande pourquoi tu dois être trempée… c’est drôle ce rêve, mais je ne m’en rappelle pas. Pour te dire la vérité, il répond à toutes les voies, il répond chaque fois :tu me couches. Tout à l’heure je me suis endormi direct.

Comment écrire sans rien foutre. Comment le foutre sans écriture ? je retourne dans la chambre le salon est glacial, les oreilles en stéréo alambiquée : qu’est-ce que tu écoutes ? De la merde en boîte pour le chat. Même texture / même goût pour les humains, c’est juste le paquet qui change.

Je ne me souviens plus si on a dîné ce soir, et ? si oui c’était quoi ? d’interro conditionnement. On dit, comme ça ; c’est étrange, c’est bizarre même si on ne s’inquiète plus de rien, et ? qui vivra verra, et ? verra qui vivra… Encore une fois c’est quoi entre les oreilles de la boîte à chat ?

Ça ne te regarde pas ! c’est Mozart qu’on ressuscite.

Pour te dire la vérité : attends… je crache mes clopes.

ON DIT DES CHOSES

Même l’image que nous avons de nous est sans fond

Je me fous de vos jeux de société

Je n’en suis pas

Je suis en dehors à ce que vous dites

Un peu con

La haine se reporte sur nous même

 

Et je demande pourquoi

On nous dit des choses

On nous en fait faire

Convictions de ceux qui posent

Et restent à leur affaire

 

Je lèche mes plaies à défaut de les guérir

Ou bien je les infecte par défaut de mourir

 

Et toi ?

T’as le cerveau bio ?

CONTRAT

Jeux pour l’Inde dans la nuit
Mais là c’était l’Afrique entière
Le Maghreb
Et Lorient
Je bourlingue dans la nuit
J’ai croisé un mec que j’ai appelé contrat avec un grand C
Mais comme je suis bouché de cérumen
Le fait est qu’il s’appelait Gontran
Son regard d’autre part le faisait mentir sur son prénom
Je veux dire qu’il avait certainement toute la journée et la nuit aussi de contrôle au faciès
Bref il étaient plusieurs
Lui et sa bande
Je les avais accosté
Comme souvent pour leur parler de poésie
Ces gamins ne pouvaient pas comprendre
À part Contrat
Il n’était pas dans le verbe
Il écoutait il observait
Un regard intelligent
Dans lequel je plongeai mes yeux
Je veux dire un mec qui avait besoin de parler
Je veux parler du coup des mots
De ce que cela coûte aussi
Dans ce siècle parler de poésie
Contrat avec compris
Au bout peut-être d’une heure
Une heure de silence de sa part
Il m’a posé une simple question
Et j’ai répondu ce qu’il avait compris

AVOIR DU COEUR (reupload)

Cette vidéo date de mon ancien compte, mais j’ai toujours des choses à dire sur le cœur,, je ne vis et n’ai vécu que pour le cœur. « A cœur vaillant, rien d’impossible » Même si j’ai beaucoup maigri depuis .. malgré tout ? l’espoir est là chaque jour, chaque nuit. Le cœur n’est pas un caprice.. et encore moins à mon âge..

CE QUI FUT SON ARRÊT DE MORT

dents

(Ceci est une esquisse de nouvelle, écrite dans le cadre des ateliers d’écriture en ligne de François Bon, même si je ne vais jamais jusqu’au bout. C’est une fiction mêlée de réel bien évidemment. Cherchez François sur vos moteurs de recherche, IL EST PARTOUT et il porte bien son nom de famille, je le connais depuis quelques années)

 

CE QUI FUT SON ARRÊT DE MORT

Lire la suite « CE QUI FUT SON ARRÊT DE MORT »

DERNIER ENDORMI–CEUX D’EN HAUT ET CEUX D’EN BAS (situation du handicap en France)

Regarde bien mes dents, tu comprendras que les soins les plus élémentaires et crever la dalle ce week end de Pâques alors qu’il y a du fric sur mon compte… je ne me drogue pas (précision parce-que cette chanson était destinée à un spectacle contre la drogue), j’ai pas les moyens, ni la folie destructrice pour me droguer. C’est juste la banque qui bloque ma carte comme chaque semaine, voire plusieurs fois par semaine.