MA DAME DEPUIS..

(#8 Journal)

Une terrible envie de te faire l’amour

Toi, ma femme, celle que j’adore depuis toujours

Une indicible envie de sentir tes ongles

Sous ma peau, mes pensées, ce avec quoi je jongle

 

Les plaisirs de la chair rejoignent ceux de l’âme

Et si je suis croyant, ce n’est qu’en vous Ma Dame

Celle que je connais depuis adolescent

La seule que je veux et qui coule mon sang

 

Comme vous le devinez, suis toujours à vos pieds

Et pour toi, irai loin, jusqu’en éternité

Chercher en poésie, je me ferai devin

Comme Rimbaud et Verlaine, les poètes leur vin

 

Tu m’es divinité , avais-tu deviné

Mes mots ne sont que toi, ne sont pas divisés

J’ai oublié l’école  

Depuis, je farandole..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s