BLONDE VÉNUS

Bouleversez-moi, aux tréfonds,

Temps je vous adore, blonde Vénus

Au double sexe des divins androgynes convergeons

Sans qu’éphémères et immortels n’érigent hiatus.

De cette alliance-nous

Alliage-notre-corps-notre-esprit !

Quand cet instant suis à genoux,

Exaucez-vous, je nous en prie.

Puis-qu’un unique-ainsi-nous-sommes,

Fondu aussi terre-ciel-éther ;

Lors, à l’Eden dû notre somme,

Printemps offrirons notre hiver..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s