LE SIÈCLE SUBLIME

Les merveilleuses symphonies de la machine

Crève ! charogne-humanité !

Chaque éternité reliée au disque dur du siècle sublime

Esprits et corps ré-engeenirés

Et les musiques apocalyptiques sur lesquelles ils dansaient

Tu te souviens ?

Leur société des loisirs qui peu à peu les confinait

Tout cela est maintenant bien loin

Crève ! charogne-humanité

A petit feu de tes propres bûchers

Dans le silence du silicium continue de chanter

Crève ! charogne-humanité

Mange les livres de ton immortalité

Et continue de croire danser..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s