BRÛLER

Nous nous parlons d’éternité 

Et nous serions au bûcher 

Si disions comme nous nous aimons 

Et nos désirs sans façon 

Quels regards sur notre amour 

Celui depuis avant toujours 

Pourraient avoir aveugles et sourds 

Dans leurs petits clichés à rebours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s