TABLOÏDS

Le niveau de mes cris

Peut-être des tiens 

Éphémères dans cette poésie 

Que juste toi n’appartient

Mais qui es-tu

Avec ce silence en toi 

Pas plus longtemps qu’un trou du cul

Et Rimbaud, plus que toi ou moi,

De toute poésie, restera le roi..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s