CUNNILINGUS

J’aimerais te rouler un cunnilingus
Je sais que je suis un drôle de Gus
Cette naissance de la langue
Et puis mon navire qui tangue

Le poète se doit à un doigt
Et tout ce que je te dois
N’est que plaisir
Pour oublier de souffrir

Ton corps
Est d’accord
Ton esprit
Aussi

Alors pourquoi nous priver
De ces subtilités
Que certains pourraient condamner
Et qui ne sont qu’aimer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s