LA LETTRE

Ouille
Pas une lettre à rajouter

Et que rien ne souille
Cette lettre qui sait

Je dérive sur ton fleuve
Les mots couplent d’eux mêmes

A l’eau de tes pétales
Ma Dame je vous aime

Je porte votre flot
En dessous de rivières

Que jamais rien ne taise
De ce verger sans cesse

Un commentaire sur “LA LETTRE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s